Vous êtes ici

Formation

Formation Gestion de projets en éducation citoyenne

Cet atelier propose une formation, un accompagnement et une mise en pratique de gestion de projet à petite échelle et par groupe. La formation et l’accompagnement se déroule sur deux quadrimestres. La formation théorique se fait en 3 modules de 3 heures au premier trimestre. De février à mai,un accompagnement est mis en place pour mettre en œuvre les différents projets.https://www.eclosio.ong/event/formation-gestion-de-projets-en-education-citoyenne/

Lire la suite

L’émancipation en milieu scolaire

L’animation s’adresse d’abord aux enseignant.es du secondaire toutes disciplines et tous niveaux confondus, aux éducateurs.rices et pourquoi pas aux directeur.rices d’école. L’animation peut s’effectuer avec un groupe de 8 à 24 personnes. L’animation présentée dans cette brochure dure 4 heures mais elle peut varier selon que l’on veuille approfondir l’un ou l’autre aspect de l’évaluation.

Lire la suite

Complexité sans complexes

Notre monde est traversé par des crises multiples et complexes. Comment nos activités éducatives peuvent-elles favoriser au mieux le développement de capacités utiles à la compréhension et à la mise en action dans un monde empreint de complexité et d’incertitude ?, 23 au 25 octobre 2019Issues de divers secteurs, cinq organisations —  Institut d’Eco-pédagogie, ITECO, Quinoa, Rencontre des continents, Réseau Idée  — s’associent pour proposer une formation qui décortique les questions de complexité à partir de leurs pratiques et de leurs points d’entrée spécifiques. L’enjeu est de partager et co-construire des pistes d’action pédagogiques, nourries par la pensée complexe, à partir du vécu et de la pratique des participants.La formation a d’ailleurs pour intentions de :

  • Situer son action dans un monde complexe et partager ses lectures du monde
  • Redonner un sens aux actions éducatives
  • Outiller les acteurs et actrices, éducateurs et éducatrices, pour « repenser », « ancrer » des démarches pédagogiques complexes (tout en décloisonnant)
  • S’entrainer avec d’autres à agir dans la complexité
  • Inventer des manières/méthodes/dispositifs de travailler la complexité Apprendre à sortir du cadre/des cadres, dans une intention d’émancipation et de capacitation des acteurs et actrices.

Nous visiterons divers références et outils, dont par exemple « Complexi-clés », construit par le Réseau Idée, qui propose des clés permettant de questionner les pratiques et tout projet pédagogique afin de faciliter, chez les professionnels et leurs publics, la construction d’une conscience plus ouverte, plus complexe, plus riche.Public 
La formation s’adresse aux animateurs, éducateurs et enseignants qui désirent interroger leurs projets, processus ou pratiques pédagogiques.En pratiqueTrois jours de formation, en formule résidentielle. Dates : 23 octobre à 9h30 au 25 octobre 2019 à 17h. Lieu : Cercle des naturalistes de Belgique, rue des Ecoles 21, 5670 Viroinval. Prix : 240 euros comprenant la formation, l’hébergement en chambre collective et les repas en pension complète.Formation confirmée à partir de 12 participants.  Merci de vous inscrire sur le site de l’Institut d’Eco-pédagogie Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Région wallonne

Lire la suite

Penser glocal, agir lobal, lutter partout

Un monde juste, égalitaire et durable : ici et ailleurs, commençons maintenant, 28 octobre au 3 novembre 2019Les effets de la crise économique et financière de 2008 sont toujours là pour nous rappeler que le statut auto-proclamé de « pays développés » ne nous a pas préservé de problèmes systémiques – présentés comme dysfonctionnements par les élites politiques libérales – qu’on croyait réservés aux pays du « Sud » ou des « Suds » maladroitement appelés pendant de nombreuses décennies « pays sous-développés ».En effet, cela fait quarante ans que les recettes néolibérales sont appliquées ou encouragées dans le monde. Quarante ans qu’elles sont présentées comme l’ « unique alternative », depuis le fameux « There is no alternative » de Margaret Thatcher. Les résultats sont désastreux : les inégalités ont augmenté, la pauvreté s’est installée dans nos quotidiens, le chômage a explosé, la sécurité sociale et ses mécanismes de protection sociale sont détricotés, les écosystèmes s’essoufflent tout comme nos démocraties représentatives qui peinent à partager et les richesses et le pouvoir et faire face aux logiques marchandes qui s’évertuent à privatiser l’ensemble de nos biens communs.Face à ce constat, la colère gronde. Des voies chaque fois plus nombreuses s’élèvent. Des organisations et groupes s’organisent. Le contexte bouillonnant de ces dernières années a été également celui d’importants mouvements sociaux qui luttent, cherchent, inventent des nouvelles façons de penser, de construire et d’être au monde.Comment lutter contre le capitalisme néolibéral ? Sur quel socle construire et réfléchir en Belgique, en Europe et ailleurs à une société juste et durable ou ressources et pouvoir sont équitablement répartis ? Comment renverser les rapports de pouvoir qui nous maintiennent dans cette injustice généralisée ? Cette formation de six jours cherche à réfléchir à ces enjeux, en compagnie de nombreuses intervenantes et actrices sociales militantes, afin de nous donner individuellement et collectivement des balises pour participer à la construction d’un monde juste, égalitaire et respectueux de la nature, ici et ailleurs… et à commencer maintenant.Objectifs, public et intervenantsLa formation s’adresse à des personnes prêtes à questionner leurs convictions et leurs pratiques. Elle a pour intention de promouvoir et d’approfondir les connaissances, l’implication et l’engagement des citoyens et citoyennes dans les enjeux mondiaux avec comme point d’entrée l’engagement au Nord même si les enjeux abordés demeurent globaux et traversés par les relations Nord-Sud qui continuent à structurer ces enjeux.La formation permet à chacun.e d’approfondir sa compréhension des réalités politiques, sociales, culturelles et économiques afin de renforcer son pouvoir et son engagement pour agir sur et dans le Monde.L’idée est de devenir acteur et actrice de changement, pollinisateur, pollinisatrice de transitions, acteurs et actrice-relais, en vue de changements sociaux pour une société et un monde juste et égalitaire en termes de ressources, richesses et pouvoirs et respectueux de la nature.Avec la participation (à confirmer) de personnes du Cncd, du Cetri, du SCI, de Quinoa, des universités, en plus des formatrices et formateurs d’ITECO.Cette formation est reconnue, pour sa pédagogie et son contenu, par les associations de solidarité internationale.ContenuLa formation s’organise sous la forme de « modules thématiques » qui abordent différents sujets et problématiques par rapport aux enjeux mondiaux. Les thématiques touchent aux problèmes et défis mondiaux, que ce soit :

  • le choix des modèles de développement
  • la mondialisation 
  • les problèmes de flux financiers 
  • la compréhension des questions économiques 
  • les questions posées pour une alimentation durable, les liens avec les choix des modèles agricoles 
  • le réchauffement climatique et les grandes conférences internationales en lien avec les questions environnementales

Les modules sont liés par un fil conducteur que chacun s’approprie d’une certaine façon, tissé qu’il est à partir de principes d’éducation populaire.MéthodesLes méthodes utilisées articulent l’induction et la déduction : particulier-global Cette articulation nous permet de proposer l’emploi de techniques actives et participatives. Des jeux de simulation, la présence de témoins, de personnes-ressources, de spécialistes des domaines traités, ainsi que l’apport de créations audiovisuelles ou théâtrales viendront enrichir la réflexion de groupe.En outre, la formation utilise une conception méthodologique provenant de l’éducation populaire et propose un schéma articulé autour de quatre pôles avec lesquels les participants construisent une boussole qui leur permettra de s’orienter et de poser des choix réfléchis pour s’engager et agir :

  • Un pôle personnel sur les itinéraires de vie et les motivations personnelles.
  • Un pôle du contexte, dans lequel se découvrent les mécanismes à l’œuvre dans la société, l’économie, la politique, les groupes sociaux, ainsi que les déterminations culturelles.
  • Un pôle de l’action, par lequel chacun s’investit dans la réalité du monde.
  • Et un pôle des partenaires, qui identifie les alliés dans l’action et les conditions de collaboration.

Le programme de la formation de l’automne 2019 (suivra bientôt)Lieu et dates en 2019  28 octobre au 3 novembre à l’auberge Génération Europe, à Bruxelles. Prix 100 euros à titre individuel. 200 euros pour la participation en tant que membre d’une organisation —formation, hébergement (pour la formation à Floreffe) et nourriture comprises. Le paiement se fait par virement bancaire au compte n°068-0915300-35 (Dexia, place de Brouckère 41, 1000 Bruxelles, IBAN : BE57-0680-9153-0035. BIC ou code SWIFT : GKCCBEBB). L’inscription sera validée après réception du formulaire de pré-inscription dûment complété et à la réception de la totalité des frais d’inscription. (Si les frais d’inscription sont un frein à votre participation, n’hésitez pas à nous contacter). Remboursement aux formations d’ITECO Lorsque, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez assister à la session de formation pour laquelle vous êtes inscrits, ITECO se réserve le droit de rembourser les montants des inscriptions aux formations programmées de la manière suivante :Jusqu’à 30 jours avant la session : 100% remboursé. Entre 30 et 15 jours avant : 50% remboursé. Dans les 15 jours qui précèdent la formation : pas de remboursement possible. En cas de force majeure, il est possible de postposer sa participation à un cycle ultérieur sous réserve d’une place disponible et d’acceptation par les formateurs du cycle initial et du cycle suivant.Formation accessible aux travailleurs et aux employeurs de la CP 329.02 et 329.03 via le financement du Fonds 4S —Fonds social du secteur socioculturel et sportif.ModalitésLe nombre de participants est limité à vingt personnes. Le certificat sera délivré sur participation à l’entièreté du cycle.  S’inscrire à la formation

Lire la suite

Ici et ailleurs, que faire ?

S’orienter dans la coopération et l’action sociale ici et ailleurs. Formation reconnue, pour sa pédagogie et son contenu, par les associations de solidarité internationale, 11 au 13, 25 au 27 octobre et 8 au 10 novembreParmi les évaluations des participants :« Les témoignages sont intéressants, les jeux et les mises en situation sont des moments forts. Un élément essentiel qui est ressorti de ce cycle est la nécessité d’agir dans les pays du Sud mais aussi, et peut-être surtout, dans notre propre société ».« J’ai découvert les modèles de développement possibles, les acteurs impliqués dans différentes actions et la diversité des organisations existantes ».« Nous sommes tous entre formation continue et ré-orientation. Et d’emblée s’exprime la démarche personnelle qui compte autant qu’une curiosité voire un engagement altruiste nous ayant chacun convaincu de suivre ce programme destiné à, peut-être, devenir des coopérants ».

Objectifs, public et intervenantsLa formation s’adresse à des personnes prêtes à questionner leurs convictions et leurs pratiques. Ses objectifs sont de permettre à chacun de se situer face aux réalités politiques, sociales, économiques et culturelles des sociétés du Nord et du Sud ; ainsi que de développer des capacités pour orienter son engagement dans la solidarité, ici et ailleurs.Avec la participation, entre autres, de Guy Bajoit, Suzanne Monkasa, Jacqueline Rwagataré, Fatou Touré, Namur Corral, Jacques Bastin, et les animateurs d’ITECO.Cette formation est équivalente à celle organisée jadis par la Coopération technique belge, CTB. Elle est reconnue, pour sa pédagogie et son contenu, par les associations de solidarité internationale.ContenuITECO propose un schéma articulé autour de quatre pôles avec lesquels les participants construisent une boussole qui leur permettra de s’orienter et de poser des choix réfléchis ici et ailleurs.Un pôle personnel sur les itinéraires de vie et les motivations personnelles. Un pôle du contexte, dans lequel se découvrent les mécanismes à l’œuvre dans la société, l’économie, la politique, les groupes sociaux, ainsi que les déterminations culturelles. Un pôle de l’action, par lequel chacun s’investit dans la réalité du monde. Et un pôle des partenaires, qui identifie les alliés dans l’action et les conditions de collaboration.

  • Programme de la formation de juillet 2019 (à titre indicatif)

MéthodesLes méthodes utilisées sont diversifiées, avec un accent particulier dans l’emploi de techniques actives et participatives. Des jeux de simulation, la présence de témoins privilégiés, de spécialistes des domaines traités, ainsi que l’apport de créations audiovisuelles ou théâtrales viennent enrichir et structurer la réflexion des participants.

Dates

  • 11 au 13 octobre
  • 25 au 27 octobre
  • 8 au 10 novembre.

LieuAuberge Génération Europe, à Bruxelles. Prix

  • 100 euros à titre individuel. 200 euros pour la participation en tant que membre d’une organisation.

Le paiement se fait par virement bancaire au compte n°068-0915300-35 (Dexia, place de Brouckère 41, 1000 Bruxelles, IBAN : BE57-0680-9153-0035. BIC ou code SWIFT : GKCCBEBB).L’inscription sera validée à la réception d’un acompte de 75 euros avant le début de la session. Aucun remboursement ne pourra être fait en cas de désistement.Formation accessible aux travailleurs et aux employeurs de la CP 329.02 et 329.03 via le financement du Fonds 4S —Fonds social du secteur socioculturel et sportif.Remboursement aux formations d’ITECOLorsque, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez assister à la session de formation pour laquelle vous êtes inscrits, ITECO se réserve le droit de rembourser les montants des inscriptions aux formations programmées de la manière suivante :

  • Jusqu’à 30 jours avant la session : 100% remboursé.
  • Entre 30 et 15 jours avant : 50% remboursé.
  • Dans les 15 jours qui précèdent la formation : pas de remboursement possible.

En cas de force majeure, il est possible de postposer sa participation à un cycle ultérieur sous réserve d’une place disponible et d’acceptation par les formateurs du cycle initial et du cycle suivant.ModalitésLe nombre de participants est limité à vingt personnes.Le certificat sera délivré sur participation à l’entièreté du cycle.Remplissez le formulaire d’inscriptionAprès l’envoi du bulletin d’inscription, merci de vérifier la présence de notre réponse dans votre boîte mail (voire dans la boîte à spam). N’hésitez pas à nous contacter.L’inscription à ce cycle donne droit à un abonnement d’un an au trimestriel Antipodes.Lire aussi Ici et ailleurs, que faire ? Autour de la formation de base d’ITECO, Antipodes n° 157

Lire la suite

Séjour d'immersion : Do It Belgique

Cette immersion est un plongeon dans les réalités belges de tout ceux qui construisent le monde solidaire de demain : un séjour riche de rencontres qui ouvrent l’esprit et qui grandissent tous les participants.          La formation préparatoire, comprendre la société dans laquelle nous vivons : La formation s’étale sur plusieurs weekends pour aborder et comprendre les grandes thématiques et se préparer aux échanges, aux rencontres et aux expériences du séjour. À travers des jeux, des réflexions, des débats, des visites et des ateliers, le groupe aborde des sujets allant de l’alimentation, l’agriculture en passant par la question de la précarité et des migrations dans notre pays et en Europe.          Un séjour itinérant pour vivre au cœur des réalités diverses : Le séjour a lieu durant les congés scolaires d’avril et permet une expérience d’immersion à la rencontre d’acteurs porteurs de changement social en Belgique. Depuis les zones rurales wallonnes jusqu’au cœur de Bruxelles, les jeunes partent à la rencontre de citoyens inspirants et tellement passionnés qu’ils ont créé des alternatives face aux problèmes sociaux qu’ils rencontraient.  Les activités sont donc très variées : aider des agriculteurs, sensibiliser au zéro déchet, cuisiner des repas pour des personnes précarisées ou issues de l’immigration, visiter une pisciculture, une chèvrerie, un centre d’accueil pour SDF, etc. La diversité des initiatives rencontrées est la force du séjour car elle permet d’échanger et de rencontrer, en Belgique, d’autres réalités. Grâce à cette diversité, les jeunes peuvent se questionner et apporter des idées concrètes à leurs envies d’engagement citoyen.

Lire la suite

Séjour d'immersion : Do It with Africa

Plus qu'un simple voyage, ce séjour d'immersion est un formidable défi pour s'ouvrir aux autres, échanger et s'engager : trois semaines pour passer des stéréotypes à la réalité, pour rencontrer son correspondant d'un autre continent et pour vivre le quotidien d'un pays d'Afrique.          La formation préparatoire avant de partir : Avant de se plonger dans la culture africaine, les jeunes assistent à dix journées de formations qui s’étalent tout au long de l’année. Cette formation est obligatoire et essentielle pour que chacun se prépare à cette expérience inoubliable.Durant cette formation, les jeunes abordent les inégalités mondiales sous différents angles, notamment à travers l’écologie, l’économie, la politique, et l’histoire, avec des activités ludiques et participatives comme des jeux, des reportages, des débats et des animations en tout genre. Des thèmes très variés sont discutés : l’éducation, l’agriculture, la dette africaine, les stéréotypes, l’immigration, l’interculturalité, etc. Ils ont également la chance de rencontrer des invités passionnants et de correspondre avec des jeunes de leur pays d’immersion.Cette formation constitue aussi l’occasion d’apprendre à connaître son groupe et de se mobiliser pour la récolte de fonds en faveur des populations d’Afrique.          A la découverte du monde, des autres et de soi : Le séjour comprend de nombreuses activités au fil desquelles les jeunes réalisent d’innombrables, rencontres, avec leur groupe, avec leur correspondant du même âge aussi formés aux inégalités, avec des familles, des commerçants, des enseignants, des infirmiers, etc.La plupart des séjours débute avec une période d’acclimatation qui permet d’amortir le choc culturel. Ensuite, diverses immersions se succèdent selon l’organisation du séjour, à savoir : la participation aux initiatives locales soutenues par DBA (reboisement de parcelles, maraichage, reconstruction d’école, etc.), l’animation d’enfants, la visite de centre de santé, l’immersion économique avec des artisans, etc. Enfin, quelques journées itinérantes de réflexion clôturent souvent le séjour, afin de d’apporter du sens au retour en Belgique.   

Lire la suite

Participation et outils d’intelligence collective

Outils et méthodes d’intelligence collective au service des groupes et collectifs, 13 au 15 février 2020 :  En tant qu’animateur, formatrice, enseignant, coordinatrice, chargé de projet ou militant, nous avons souvent à cœur d’insuffler un fonctionnement démocratique au sein des groupes en favorisant la participation de tous et toutes. Mais comment susciter cette participation et comment l’organiser en fonction des objectifs poursuivis ?A travers la découverte de différents outils d’intelligence collective, cette formation de trois jours a pour ambition d’aider à identifier les freins et leviers à la participation des publics en fonction des contextes d’intervention, de s’interroger sur les principes et les conditions de la participation démocratique au sein des groupes d’action et de questionner les rapports de pouvoir inhérents à tout fonctionnement collectif.Bien que l’injonction à « participer » et à « faire participer » fait partie de la novlangue néolibérale censée colmater l’essoufflement de la démocratie représentative, cette formation permettra aux personnes participantes de se réapproprier certaines pratiques émancipatrices et in fine de contribuer à la réinvention de l’action collective.   Objectif :

  • Identifier les freins et leviers de la participation au sein des groupes.
  • Interroger les principes et les conditions de la participation démocratique au sein des groupes.
  • Questionner les rapports de pouvoirs présents dans tout fonctionnement collectif.
  • Découvrir et expérimenter différents outils d’intelligence collective favorisant la participation au sein des groupes.

  Méthodes :

  • Expérimentation, réflexion et création collective.
  • Allers et retours entre théorie et pratique.
  • Construction collective des savoirs par l’échange de pratiques et d’expériences au sein du groupe.
  • Apports de témoins et d’intervenants extérieurs.

  Lieu et dates :  13 au 15 février 2020 à ITECO.     Prix :  110 euros —formation, matériel et repas léger compris—, à verser sur le compte 068-0915300-35 (Belfius, place de Brouckère 41, 1000 Bruxelles, IBAN : BE57-0680-9153-0035. BIC ou code SWIFT : GKCCBEBB).90 euros pour les travailleurs sans emploi et les étudiants.S’inscrire à la formation   Remboursement aux formations d’ITECO :Lorsque, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez assister à la session de formation pour laquelle vous êtes inscrits, ITECO se réserve le droit de rembourser les montants des inscriptions aux formations programmées de la manière suivante :

  • Jusqu’à 30 jours avant la session : 100% remboursé.
  • Entre 30 et 15 jours avant : 50% remboursé.
  • Dans les 15 jours qui précèdent la formation : pas de remboursement possible.
Lire la suite

Systématisation d’expériences

Redonner du sens et de la créativité aux actions, 13 au 16 novembre 2019 :    Quel est le sens de nos pratiques et expériences en éducation populaire ? Quels sont les apprentissages à dégager de ces expériences ? Que pouvons-nous partager et transférer de ces apprentissages ?Elaborée et pratiquée par des éducateurs populaires latino-américains, la systématisation d’expériences produit de nouvelles connaissances et de nouveaux apprentissages qui rendent possible l’appropriation du sens de nos expériences et nous permettent de les comprendre et de les orienter dans une perspective transformatrice.Au contraire des logiques conventionnelles de transmission de connaissances, la systématisation d’expériences est une construction de connaissances et de partage des apprentissages sur et à partir des pratiques.Ce processus permet de rompre le schéma vertical classique selon lequel il y a ceux qui savent, les « spécialistes » ou les « experts », face à « ceux qui ignorent », réceptacles passifs de la connaissance. La systématisation permet en effet de mettre en valeur les connaissances des personnes qui ont vécu l’expérience étant donné qu’elle se réalise essentiellement à partir des savoirs, perceptions, visions, idées et aspirations de ces personnes.Dès lors, on systématise pour…

  • Reconnaître et valoriser les savoirs pratiques des sujets et des luttes sociales (« savoirs chauds »).
  • Renforcer le pouvoir des participants, des mouvements et des luttes sociales.
  • « S’outiller » pour le changement individuel et social.
  • Comprendre plus en profondeur nos expériences pour améliorer les pratiques : actions, projets collectifs, projets institutionnels, postures, combats sociopolitiques…
  • Répondre aux exigences de capitalisation et de gestion des connaissances des bailleurs.
  • Redonner du sens, de l’inspiration et de la créativité à nos actions.
  • Echanger et partager nos apprentissages avec d’autres acteurs d’expériences similaires.
  • Contribuer à enrichir le champ de la théorie avec des savoirs issus directement des pratiques et expériences.

Nous privilégions la démarche pédagogique active (analyses individuelles et en sous-groupes, échanges à partir de supports audio visuels …) en équilibre avec la contribution des apports théoriques (présentation de concepts, de synthèses ou de documents…).Un portefeuille de lecture et de documents sur la systématisation d’expériences sera également distribué aux participants pour éventuellement ou poursuivre la formation.Ainsi, notre méthode de travail propose :

  • Expérimentation, réflexion et création collective de ressources pratiques et théoriques.
  • Allers-retours entre théorie et pratique.
  • Construction collective des savoirs par l’échange de pratiques et d’expériences au sein du groupe.
  • Apports de témoins et d’intervenants extérieurs.

En pratique :   Coût de la formation sur la systématisation d’expériences du 13 au 16 novembre : 180 euros pour une institution, 120 euros à titre individuel.   Formation accessible aux travailleurs et aux employeurs de la CP 329.02 et 329.03 via le financement du Fonds 4S —Fonds social du secteur socioculturel et sportif.S’inscrire à la formation de novembre 2019 Modalités de paiement : Frais d’inscription à payer par virement bancaire sur le compte 068-0915300-35 (Belfius, place de Brouckère 41, 1000 Bruxelles, IBAN : BE57-0680-9153-0035. BIC ou code SWIFT : GKCCBEBB) avec la mention« Formation SE » et votre nom selon le moment auquel vous souhaitez vous inscrire.Après l’envoi du bulletin d’inscription, merci de vérifier la présence de notre réponse dans votre boîte mail (voire dans la boîte à spam). N’hésitez pas à nous contacter. Remboursement aux formations d’ITECO : Lorsque, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez assister à la session de formation pour laquelle vous êtes inscrits, ITECO se réserve le droit de rembourser les montants des inscriptions aux formations programmées de la manière suivante :Jusqu’à 30 jours avant la session : 100% remboursé. Entre 30 et 15 jours avant : 50% remboursé. Dans les 15 jours qui précèdent la formation : pas de remboursement possible.Responsables de l’activité : Vincent Stevaux et Julia Petri.Personnes ressources externes : Pour la rencontre Regards sur l’éducation populaire, encore à définir. Pour la formation, Oscar Jara, du CEP Alforja (Costa Rica).

Lire la suite

Accompagnement d'une équipe éducative en ECMS

Si vous êtes enseignant.e ou intervenant.e en milieu scolaire et que vous désirez renforcer votre démarche d’ECMS au sein de votre établissement, SCI et ITECO peuvent  vous accompagner dans l’élaboration, la mise en place et l’évaluation de vos projets citoyens.ObjectifPermettre aux enseignant·e·s et intervenant·e·s en milieu scolaire de renforcer leurs compétences professionnelles et capacités d’action en ECMS en abordant de manière structurée la complexité des enjeux politiques, économiques, sociaux et écologiques de notre monde ainsi que les méthodologies de travail d’une éducation pour la transformation sociale orientée vers la mise en projets.

Lire la suite

Pages